La satire en Suisse romande

Si le rire est une arme du peuple, la satire devrait être une balle de fusil. L’importance de la satire est connue, elle permet d’apporter au monde un regard ironique sur l’actualité pas franchement toujours drôle. Emissions de télévision, films, programmes radiophoniques et journaux, tous les supports s’adaptent à la création de la satire.

Elle prend ses origines dans la culture latine, déjà au quatrième siècle avant J-C on connaissait l’importance de tourner en dérision les orateurs politiques. Au fil du temps, la plume satirique s’est affinée et à la Renaissance c’est une satire bien rodée mais plus rare qui s’attaque aux évènements contemporains. Puis vint la satire du XVIIème avec, entre autres, Jean de la Fontaine et Molière.

Chez nos voisins français la satire fait partie du quotidien, les Guignols de l’info, le Petit journal, Charlie Hebdo, le Canard enchainé, autant de titres qui relatent toute l’actualité avec un regard décalé et je n’en cite que les plus connus...

En Suisse romande, les médias satiriques se font par contre beaucoup plus rares… Non sans voir régulièrement poindre une belle tentative, qui, malheureusement ne dure bien souvent pas longtemps.

Sur le canal audiovisuel, on n’a malheureusement pas d’émission satirique régulière. On nous passe fréquemment des spectacles d’humoristes, mais depuis la fin du « Fond de la corbeille » ce n’est qu’épisodiquement que l’on peut voir en image une critique de l’actualité dont on peut allégrement sourire.

Par contre, on a la chance d’avoir un hebdomadaire tous les vendredis, j’ai nommé : « Vigousse ».
Ce petit journal s’intéresse à l’actualité romande, nationale et internationale avec humour, de quoi nous donner le sourire pour passer un bon week-end.

Quotidiennement, on retrouve aussi la chronique satirique de Pascal Bernheim sur la Radio Suisse Romande. Cependant, à part ces deux vecteurs, la satire suisse verra s’éteindre « La Soupe » qui terminera ses émissions dès le 26 juin 2012. L’émission, qui tenait tout de même plus de 90'000 auditeurs en haleine tous les dimanches, était jugée parfois trop peu incisive par les politiciens eux-mêmes, tandis que d’autres redoutaient un passage à l’antenne tremblants de peur face aux animateurs. Comme quoi, on ne peut pas plaire à tout le monde…

En dehors des médias, c’est la « Revue » qui fait office de support pour, une fois l’an, nous donner un peu de satire politique en reprenant tous les grands évènements de l’année avec dérision.

En voyant tout cela, ce qui n’est tout de même pas beaucoup, on peut se poser la question : est-ce que l’actualité suisse romande est moins propice à la satire que l’actualité française ? Sachant que notre pays compte quand même un journal satirique qui dure depuis 133 ans, « Der Nebelsplater ».

Personnellement, je ne pense pas que l’actualité n’inspire pas les humoristes. On le voit fréquemment, dès qu’un événement important touche la politique ou l’actualité, on peut être certain de le revoir dans une « Revue » ou dans un sketch. Cependant, la satire au quotidien est un peu plus complexe. Contrairement à nos voisins français, qui basent quand même à moitié leur satire sur leurs politiciens, nos chers dirigeants s’exposent beaucoup moins à la caméra.

C’est l’ensemble du système politique suisse, basé sur un chef d’état à sept têtes qui permet d’éviter que ce ne soit qu’un seul bonhomme qui fasse toutes les bourdes. Ensuite, notre système politique ne nous permet pas vraiment non plus de faire « campagne » pendant un an. L’accès au conseil fédéral se faisant par le biais du Parlement, il est presque impossible de voir poindre de beaux slogans pour ceux qui se lancent dans la course à la coupole… Alors oui, on a quelques slogans politiques, mais aucun parti ne fera jamais de Lipdub ou de clip de campagne... Hélas…

C’est ainsi, il faut s’y faire. Mais je pense qu’il serait de bonne augure de voir apparaître de temps à autre une émissions télévisée bien satirique, invitant aussi des politiques et autres personnalités de l’actualité.

On sait que les périodes de crise permettent souvent au satirique d’émerger, espérons que celle de l’euro nous permette de voir apparaître des nouveautés joyeuses. Et puis, Mesdames et Messieurs les politiques, faites des frasques un peu, donnez-vous de la peine, c’est un autre moyen de relancer l’économie, en faisant de la satire Swiss Made… Qui sait, cela attirera peut-être les touristes !

Romain Wanner- rédacteur en chef des Tribunes Romandes

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article


Jane (10.12.2012 (09:30:33))
Cet article était écrit quand? Je trouve pas une date là... et je voudrais bien le citer pour une mémoire (Bachelorthesis )
1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..