ILead ou comment l’éducation forge les destinées indiennes

ILead ou comment l’éducation forge les destinées indiennes« L’éducation est un éternel recommencement » a dit un jour Carl de Souza, grand romancier de l’océan indien. Dans sa quête de l’apprentissage, l’être humain ne cesse de se renouveler, de récidiver dans son besoin perpétuel de comprendre ce et ceux qui l’entourent. Lorsqu’on se penche sur sa racine latine, l’éducation signifie « guider hors de ». On constate alors qu’elle traduit une volonté d’accroître la capacité d’action de chacun, de développer la connaissance sociale et morale de l’individu. En tant que source de productivité et par conséquent moteur de croissance économique, l’éducation joue un rôle crucial dans la réduction des inégalités notamment entre hommes et femmes. Un tel facteur de développement des richesses et d’épanouissement de l’individu suppose que tous y aient accès. Or le droit d’être « guidé hors » de soi-même exclut à ce jour encore un enfant sur cinq et 759 millions d’adultes à travers le monde. Privé des connaissances nécessaires pour améliorer ses conditions de vie et celles de ses enfants, le citoyen analphabète ou illettré est maintenu hors du monde, à l’écart de la construction, de plus en plus urgente, d’une société résiliente. Pourtant, l’on sait que l’éducation a des effets positifs sur tout ce qui constitue la société : l’environnement, la gestion des ressources naturelles, la démographie, l’hygiène et la santé.  Elle est à ce titre un processus incontournable du développement durable.

Selon le dernier rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous de l’Unesco, consacré à l’éducation au travail chez les jeunes,  il est essentiel de stimuler la croissance en investissant dans les compétences.  Quand nous savons que 37% des adultes  analphabètes dans le monde vivent en Inde et que ce même pays connaît une croissance économique de 8% en moyenne par an, le développement des compétences devient un investissement judicieux. En effet, chaque franc  investi dans l’éducation peut générer jusqu’à 10 à 15 francs de profit en cas de croissance économique.

En Inde, où 60% de la population a moins de 30 ans, nombreux sont les jeunes qui travaillent dans l’agriculture et le secteur urbain informel. Ces emplois faiblement rémunérés maintiennent les jeunes sans qualification dans la pauvreté comme en témoigne un jeune homme indien : « Il y a un manque d’accès à l’éducation, si bien que nous ne trouvons pas de travail et nous n’arrivons pas à améliorer notre existence. Il n’y a pas de croissance pour nous. »

Un programme de formation professionnelle nommé ILead (Institute for Livelihood Education and Development) cherche à combler ce déficit dans 97 centres à travers le pays. Par la formation professionnelle, les centres ILead permettent à des jeunes exclus du système, d’apprendre un métier et de s’intégrer à la société. En s’adaptant à la demande du marché de l’emploi, ces programmes de formation participent au développement individuel des jeunes marginalisés et à la croissance économique du pays. Rien que dans le secteur de l’électricité, ce sont près de 3 000 candidats qui sortent formés chaque année des 8 centres présents dans les Etats de l’Andhra Pradesh, du Tamiladu, du Rajasthan et du Bihar.

En quelques mois, les candidats, issus des sections les plus défavorisées de la société et vivant en-dessous du seuil de pauvreté, voient leurs compétences renforcées et sont préparés à l’entrée dans la vie active.

ILead est l’un des programmes les plus importants que l’ONG Aide et Action ait conduit en Inde. En témoigne le parcours de Shanti. Cette jeune fille de Jaipur, issue d’une famille favorable à son éducation, a obtenu un ordinateur de seconde main pour s’instruire. Quand celui-ci a rendu l’âme, elle a cherché à le réparer. C’est  ainsi qu’elle s’est destinée à emprunter un autre chemin que celui des femmes de sa famille, en suivant une formation Ilead en informatique. Aujourd’hui, Shanti est ingénieure assistante et opératrice de saisie de données et vient d’être acceptée dans l’une des plus prestigieuses universités du Rajasthan.

 

Retrouvez l’histoire de Shanti dans la  vidéo d’Aide et Action Inde :

https://www.youtube.com/watch?v=0d6UM1nH5O0&feature=player_embedded

Agnès Pfister, Rédactrice & Chargée de Communication pour Aide et Action Suisse

Copyright © Tribunes Romandes - Tous droits réservés

 

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..