21 décembre 2012, par Catia d'Amore

En ce premier dimanche de l’Avant, alors que je dois rendre mon papier dans 24 heures, je ne sais quel sujet traiter et partager avec les lecteurs internautes. L’agitation est partout (au)dehors, les lumières éclairent les rues commercantes, guident les acteurs- consommateurs afin qu’ils puissent en bonne conscience dépenser avec efficience.  Non loin de là, plusieurs communautés « spirituelles », à fort renfort de communications, publications, filmographies, débattent à grand bruit pour savoir quelle sera le fin mot de l’histoire en ce 21 décembre 2012. Un peu plus loin encore, les différents clergés nous préparent à la venue du petit enfant Jésus, Fils de l’Homme, notre sauveur.

En écoutant à la radio, ce matin, les différentes célébrations, je me suis remémoré une question qui me tient depuis l’enfance. Pourquoi, nous parle-t-on des évangiles de façon si étrangère, si distante, si éloignée de notre quotidien ? Le sujet est traité comme étant fort, haut, (au)dehors, inatteignable pour nous, pauvres pécheurs.

Au-dehors : chacune de ces observations fait la part belle à des événements qui se vivent à l’extérieur de nous, le consumérisme, le sensationnalisme, le prosélytisme. Ne voulant pas mourir idiote, j’ai ressorti ma bible de Jérusalem et commencé à lire les évangiles ; il y en a quatre, de quoi m’occuper jusqu’à Nöel, ou, si pas de chance, la fin du monde.

Mes connaissances empiriques actuelles, me démontrent jour après jour, que si une action n’est pas menée de l’intérieur vers l’extérieur, elle va à sa perte. Alors pourquoi nous échinons-nous à vouloir suivre des signes extérieurs de richesse, de savoir, ou de divinité ?

Tout est fait pour nous, nous n’avons besoin de nous occuper de rien. Les étals sont remplis afin que jamais nous ne manquions de rien. Le 21 décembre 2012 est écrit dans la pierre depuis des millénaires, une comète ou des hommes verts auront vite fait de se charger de notre sort. Heureusement, le Dieu tout puissant qui est au cieux, veille sur nous.

Mais voilà, arrêtons-nous sur le mot « cieux ». En reprenant un passage du livre de Madame Annick de Souzenelle,  « le symbolisme du corps humain ». On y découvre que le mot « cieux », dans sa racine hébraïque, traduit nos champs de consciences intérieurs que nous devons découvrir pour en dégager l’énergie et ainsi évoluer. « Le royaume de Dieu est à l’intérieur de vous », Luc, XVII, 21.

Cette période de l’Avant, qui annonce le retour de la lumière après le solstice d’hiver, pousse toute chose vivante à retourner à son noyau, à l’intérieur. Ce mouvement naturel de ralentissement, de recueillement, s’il est suivi, nous permet de poser des actes simples, peut-être même des actes de bonté, de joie et de pardon.

À Laure

Catia D’Amore, Consultante TRIBUNES ROMANDES et thérapeute agréée APTN & ASCA

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..