Les femmes et l’éducation : des liaisons heureuses

Toute école est un espace ouvert à la diversité des langues, des cultures mais aussi tournée vers le nécessaire métissage des genres.

Or en Afrique, les inégalités de genre se mesurent et persistent au niveau de l’éducation, de l’accès aux ressources productives et de la représentation des femmes dans la prise de décisions au sein du secteur public. (Rapport sur les femmes en Afrique 2009- Commission économique pour l’Afrique).

Aux dernières élections communales de Lokossa au sud-ouest du Bénin, seule une femme a été élue sur 19 conseillers communaux. Et la situation n’est pas plus reluisante au sein des conseils d’arrondissement et de village.

Le conseil communal constitue le gouvernement local où se prennent toutes les décisions de développement « mais pourquoi voulez-vous que des hommes continuent de décider pourles femmes qui ne sont presque pas représentées dans le conseil communal ? Il y a comme un paradoxe» s’interroge et constate Gafarou RADJI, Chef du Service de Développement local et Planification à la mairie de Lokossa. 

Face à cette situation déséquilibrée, l’ONG Aide et Action a développé un projet éducatif intitulé « Education au service du leadership féminin (EDUSELF)» avec la participation des communautés du département de Mono. Pour que d’ici la fin du projet en 2014, il y ait un plus grand nombre de femmes dans les instances de décisions de la commune.

Cette perspective d’émancipation a tout de suite trouvé un écho chez les habitantes de Lokossa qui n’ont pas hésité à prêter main forte aux ouvriers en puisant de l’eau et en travaillant dans le remblai pour accélérer la construction des abris polyvalents destinés à leurs futures classes d’alphabétisation.

Plus qu’un projet d’alphabétisation, EDUSELF aborde la question de la performance scolaire des filles, laquelle demeure une problématique majeure pour le système éducatif au Bénin, avec des taux de maintien et d’achèvement du cursus scolaire de seulement 57%. Un état de fait qui s’explique surtout, par le manque d’instruction des parents, des grossesses précoces, l’utilisation des filles aux travaux domestiques avant tout et la violence dont elles sont victimes à l’école. A cela s’ajoute, des freins d’ordre culturel et le poids des traditions qui poussent les familles à investir davantage dans l’éducation des garçons que dans celle des filles.

Certains pays tels que le Sénégal tendent à pallier cette inégalité de genre en facilitant l’accès des femmes à la sphère publique notamment au sein du corps enseignant qui compte 31% de femmes contre 20% au Bénin (source 2011: Banque Mondiale).  Pour Elisé Mankabou, enseignante sénégalaise: « C’est vraiment un exemple d’avoir une enseignante dans les villages. Cela encourage les populations à envoyer leurs enfants à l’école. Cela montre l’utilité de la femme et que la femme ne doit pas seulement avoir comme activité les travaux ménagers. »

EDUSELF c’est enfin une revendication d’égalité qui grâce à un système de tutorat des écolières par les « femmes leaders » et des « clubs d’excellence », forment les filles comme les garçons à leurs droits et devoirs de citoyens et à la notion de genre. Le but est clairement d’augmenter le taux d’alphabétisation des femmes pour renforcer leur employabilité et leur permettre de contribuer aux frais de scolarité de leurs enfants, voire au développement de l’entrepreneuriat local. Comme l’a souligné le Maire de Lokossa, Dakpè SOSSOU début 2012, ce projet, en s’attachant à renforcer les capacités financières et le pouvoir économique des femmes « va permettre, à coup sûr, d’asseoir une véritable base de leadership féminin».

« L’éducation est un droit fondamental qui permet à chacun de tirer profit de l’ensemble des autres droits et d’exercer ses droits civils, politiques, économiques et sociaux » a relevé  Yvette DEMBELE, Coordinatrice du Centre International pour l’Education des filles et des femmes en Afrique (CIEFFA).

L’égalité de genre est plus qu’un des objectifs du Millénaire pour le développement édicté par L’ONU. Lorsqu’elle se concrétise dans des projets éducatifs, elle répare la confiance des femmes, renforce leurs capacités et se mue en promesse d’une conscience des responsabilités civiques de l’homme envers la femme.

Agnès Pfister, chargée de communication pour Aide et Action Suisse.

Copyright 2013 Tribunes Romandes- Tous droits réservés.

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..