Quelle vie pour votre vieux vêtement?

Depuis que le vêtement est devenu industriel et relativement bon marché, un dilemme vestimentaire se pose qui est – on s’en doute – plus cuisant pour les femmes que pour les hommes. En effet, qu’est-ce qui est plus préférable de faire pour une personne aux ressources financières non nécessairement illimitées – s’acheter très souvent des vêtements nouveaux et pas chers en cherchant à se faire chaque fois une « nouvelle peau », ou, au contraire, opter pour des achats moins fréquents mais ciblés sur la bonne marque (donc parfois plus coûteux) que l’on peut porter longtemps et dont on peut faire sa « seconde peau » ?

Celles d’entre nous qui optent pour la première attitude ne peuvent qu’être comblées dans nos temps qui se placent sous le signe du « chic et pas cher » et où l’achat parfois en grand nombre de vêtements (eh oui, le plus souvent – non- « griffés ») n’est pas un grand problème. Dans le deuxième cas, quand vous avez tendance à porter un habit plus longtemps, il est tout de même préférable de le choisir d’après sa bonne qualité, tant du point de vue de sa matière que de sa coupe. Mais le prix n’y est pas pour grand- chose ; il s’agit avant tout de deux visions différentes de la manière de s’habiller, l’une valorisant la fraîcheur et la luisance du neuf et l’autre soulignant la prééminence de ce qui est déjà porté par la personne, bien assimilé, habité par elle. Dans cette deuxième attitude, on veut vraiment habiter ce dont on s’habille tandis que dans la première, celle qui opte pour les vêtements toujours nouveaux, on obéit plutôt à la volonté de s’extérioriser, de se renouveler du dehors ainsi que, peut- être, de ressembler ne serait-ce qu’un peu à ces mannequins présentatrices de nouvelles tendances sur lesquelles tout brille, tout reluit, tout est - eh oui ! – tout est dernière mode. Car c’est là surtout la question : qui dit « nouveau », dit automatiquement « mode », « fashionable », actualisation de la garde- robe, mise -à- jour. Au contraire, continuer à porter ses vêtements plus anciens sous- entend une plus grande confiance dans ce qui est indémodable et universel et ceci – quitte parfois à témoigner du mépris aux tendances saisonnières.

La meilleure attitude serait, bien évidemment, d’acheter périodiquement de nouveaux habits tout en continuant à porter les meilleures de ses vieilles « fringues ». Celles-ci, vous pouvez les laisser telles quelles mais vous pouvez aussi les « customiser », en leur conférant une nouvelle brillance par l’ajout (si la matière et le modèle le permettent) de paillettes, de perles ou encore d’une broche ou d’une fibule. Vous pouvez, bien évidemment, changer aussi la couleur de votre habit que vous trouvez déjà un peu usé. Mais il y a une manière encore plus sûre de réactualiser : c’est de combiner avec un vêtement nouveau, si possible un qui soit flambant neuf. Vous redonnerez, par exemple, une nouvelle vie à la jupe que l’on vous connaît déjà depuis un certain temps si vous l’assortissiez avec une chemise venant tout droit (c’est une manière de dire) du magasin. L’effet est souvent bien surprenant : vous pouvez même avoir l’impression que cette jupe que vous avez déjà tant portée n’était faite que pour la chemise que vous venez d’acheter seulement maintenant ; vous êtes agréablement surprise de voir que le « nouveau » n’est en fin de compte que la moitié enfin retrouvée du « vieux » que vous possédiez déjà. Il vous arrive même de constater que votre nouvelle acquisition vestimentaire ne fait que mettre en valeur le vêtement plus ancien avec lequel vous avez choisi de la combiner.

En effet, si le nouveau rafraîchit le vieux, le vieux, quant à lui, anoblit le nouveau - y compris en le rendant moins « industriel » et en lui transmettant votre touche personnelle, votre propre marque. En le faisant revivre, vous choisissez d’entretenir vivants aussi tant de souvenirs qui lui sont attachés (c’est aussi pour cela que l’on a envie de garder le plus longtemps possible certains de nos habits), vous en faites un signe de continuité, de fidélité à vous- mêmes, de respect de votre propre personne.

Alors, à moins que votre vieux vêtement ne soit pas trop usé, pensez trois fois avant de décider de vous en débarrasser. 

Dessy Damianova - Rédactrice pour Tribunes Romandes

Copyright © Tribunes Romandes - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..