Donnons la parole aux élus locaux. Aujourd’hui, Mme. Carole-Anne Kast, Maire de la commune d’Onex (GE)

Tribunes Romandes Que faites-vous pour que vos citoyens se souviennent de votre passage à la Mairie ?

Carole-Anne Kast Honnêtement, le fait qu'ils se souviennent de moi n'est pas une fin en soi ! Ce que j’essaie de faire, c’est simplement d’utiliser ma fonction pour améliorer leur qualité de vie, et réduire les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Vous savez, je suis une citoyenne comme les autres, ce n’est pas parce que je suis Maire que j’habite un manoir ou que je ne fais pas mes courses à la Coop… Je pratique une politique de proximité pour aider mes pairs sans faire de distinctions.

Tribunes Romandes Onex est surtout un quartier d’habitations, quelles sont les conséquences de ce phénomène ?

 

Carole-Anne Kast Tout d’abord, le ratio emploi/logement. Onex ne compte que 1.2 emplois pour 10 logements contrairement à d’autres communes où ce ratio peut approcher les 7/10. C’est beaucoup trop faible pour une commune de plus de 10'000 habitants. On a donc besoin de développer des activités, mais comme la commune est déjà fortement urbanisée, sans plus beaucoup de terrains à bâtir, on va chercher à utiliser le nouveau tracé du tram pour ouvrir des activités « en front de route ». Cela va augmenter le nombre d’emplois et proposer une nouvelle offre d’activités de services à seulement 10 minutes en tram du centre-ville.

Tribunes Romandes Quelle politique avez-vous pour empêcher l’isolement des ainés ?

Carole-Anne Kast Tout d’abord, il y a à Onex un club de quartier pour les ainés. Cela ne couvre donc pas l’ensemble du territoire, mais déjà un certain nombre d’entre eux y viennent pour se retrouver. De manière générale, pour les seniors, notre commune vise un public très large : personne âgée, âge AVS et personne à mobilité réduite. La commune propose de nombreuses activités pour eux : On leur met à disposition la possibilité de faire du tourisme pédestre, du sport, par exemple de l’aquagym. Le premier mercredi de chaque mois, il y a le club de midi : c'est un repas peu couteux mais riche en qualité où. Une centaine d’ainés se retrouvent pour partager ce moment. On offre aussi le repas de Noël à l’ensemble de la population senior et nous fêtons à domicile les noces d'or, de diamant et les nonantièmes anniversaires. Cependant, certains nous disent « Mais laissez-moi tranquille, je ne me sens pas vieux ». Comme quoi, ils font un peu comme ils veulent, en participant ou non à ce qu’on leur propose, nous nous devons donc d'offrir des activités très variées tant pour le 3ème que pour le 4ème âge.

Tribunes Romandes Qu’avez-vous comme structure pour les jeunes ?

Carole-Anne Kast Tout d’abord, on a la Maison Onésienne qui a été municipalisée il y a presque 15 ans. Là-bas, on œuvre sur trois axes. Premièrement, on offre aux adolescents un lieu de rencontre et d’échange grâce à l’UpAdo. Deuxièmement, c'est un lieu d’action communautaire, avec un Café communautaire, ouvert à toutes et tous. Mais on utilise aussi le bâtiment pour soutenir des associations en leur mettant des salles à disposition, etc. Il y a aussi le bus de la FASE qui passe régulièrement dans la commune et qui offre un contact aux jeunes sur le terrain. Enfin, on aide les jeunes qui ont des projets. On a la possibilité de leur prêter des salles, afin qu’ils puissent ensemble avoir un lieu à eux, où ils pourront réaliser ce qu’ils veulent. Il faut qu’ils aient un projet pour avoir un local et non l’inverse. Et ceux à qui on a prêté des locaux nous le rendent bien en participant activement à la vie culturelle d’Onex, ce qui est quand même un peu le but de la démarche.

Tribunes Romandes Qu’est-ce que le tram va apporter à Onex ?

Carole-Anne Kast Le tram va surtout rapprocher la commune de la ville. Avant le tram, Onex était une banlieue, avec celui-ci, il deviendra un quartier de la ville. Ce sera beaucoup plus pratique d’y venir mais sans pour autant que cela devienne le parking des pendulaires qui se rendent au centre. Pour éviter cela, on va mettre en place des zones bleues à la place des zones blanches. Ce nouveau tracé participera aussi au développement de la vie culturelle d’Onex grâce à la création d’une vraie place du village, située en face des deux églises. C’est sur cette même place qu’Onex inaugurera le trajet du tram le 10 décembre et pour bien montrer l’utilisation de cette place, on profitera de l’occasion pour y mettre un marché de Noël.

Tribunes Romandes Comment voyez-vous l’avenir d’Onex ?

Carole-Anne Kast Personnellement, j’ai des objectifs pour l’avenir d'Onex. Tout d’abord, j’aimerais épuiser la liste d’attente des crèches de la commune. Ensuite, je pense qu’il est primordial de rééquilibrer le ratio emploi/logement dont j’ai parlé précédemment. A ce titre, on ne va plus accepter de logements sur la commune s’ils ne sont pas accompagnés d’au moins d'un bon ratio d’emplois. Puis, il faudrait faire en sorte qu’Onex ne soit pas « qu’un lieu où on dort ». Il est important de développer une vie culturelle suffisant pour qu’on y sorte et qu’on y prenne du plaisir. Enfin, je soutiens la politique de cohésion sociale en milieu urbain, il est déterminant pour un canton comme Genève. Ce projet devrait permettre de mieux coordonner les politiques afin d’équilibrer l’égalité des chances des citoyens du canton tout entier. Pour ce faire, il faut que le Canton aide certaines communes pour réduire les inégalités et faciliter la mise en place de certaines stratégies d’action dans les quartiers défavorisés.

 

Interview réalisée par Stanislas Dikamona & Romain Wanner

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..