Donnons la parole aux élus locaux: Aujourd'hui, François Baertschi, vice-président de Lancy (GE)

Tribunes Romandes A Genève, on reconnait avoir un problème de places dans les crèches. Avez-vous à Lancy des solutions à apporter ?

François Baertschi Depuis quelques années on essaie de faire diminuer le temps d’attente pour entrer en crèche. Ne serait-ce que cette année, on a planifié cent trente nouvelles places dans des crèches. Mais il faut savoir que ce n’est pas un petit problème : tout d’abord il faut faire ou adapter un bâtiment. Ensuite, l’entretien d’une crèche est très cher, il nous faut donc trouver des aides financières afin de pouvoir rester dans les chiffres noirs… Mais on a aussi l’association de l’accueil familial de jour Sud-Ouest qui gère une structure pour les mamans de jour.

Tribunes Romandes Que fait la commune de Lancy pour réduire son empreinte écologique ?

François Baertschi Lancy fait beaucoup pour l’écologie. La commune est depuis quelques années déjà, reconnue comme Cité de l’énergie. On met tout en œuvre pour pouvoir continuellement renouveler ce label qui nous tient à cœur. Mais on est aussi conscient que nous allons devoir passer à une société à deux mille Watts. On essaie alors de faire prendre conscience à nos citoyens qu’il ne faut pas que l’on continue comme on le fait aujourd’hui, il nous faut réduire notre consommation d’énergie.

Tribunes Romandes Qu’est-ce que vous proposez pour aider les jeunes en rupture ?

François Baertschi Quand on parle des jeunes en rupture, il faut savoir que celle-ci peut être : scolaire, familiale ou professionnelle. Nous avons une structure d’aide pour essayer de réintégrer ces jeunes gens qui ont décroché professionnellement afin de revenir à la vie normale. La commune et le jeune en difficulté définissent un plan de formation et celui-ci est accueilli par CEJ (Contact Emploi Jeunes). C’est une structure qui permet de faire le suivi des jeunes âgés entre 15 à 25 ans. L’objectif étant de maximiser leurs chances de réinsertion sociale. Car, plus vite on les prend en charge, mieux c’est.

Tribunes Romandes Qu’est-ce qui fait encore défaut à la commune ?

François Baertschi J’ai envie de dire qu’il n’y a pas grand-chose de notre compétence qui manque encore à l’heure actuelle. Il faut savoir que le canton de Genève offre moins de prérogatives aux communes que certains voisins romands. C’est le canton qui, à Genève, pilote un certain nombre de choses. Néanmoins, on voit que, dans l’immédiat, il manque encore des places en crèches. On aurait aussi besoin de plus de terrains de foot à Lancy. Car malgré tout, c’est le genre de surface qu’il devient de plus en plus dur à trouver, et avec la densification de la population, on vient à manquer de place pour toutes ces équipes. C’est le cas aussi pour une salle communale. Dans la globalité, on a plus tendance à voir ce qu’il manque que ce qu’il y a en trop, mais je pense que les Lancéens sont assez satisfaits.

Tribunes Romandes Comment voyez-vous le développement de Lancy face à la croissance du canton ?

François Baertschi Avec les projets en cours, Lancy doit augmenter de douze à treize mille habitants d’ici une vingtaine d’années. Donc le développement on va le voir se réaliser. Nous avons encore la chance d’avoir des surfaces constructibles c’est l’occasion de participer activement au développement du canton. Mais on va devoir anticiper cette arrivée massive de population afin de ne pas être pris au dépourvu dans dix- quinze ans et tout faire à la va-vite.

Interview réalisée par Stanislas Dikamona & Romain Wanner

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..