Rencontre avec Eduardo Kohan, un saxophoniste

Eduardo Kohan est né à Buenos Aires en 1949 et habite Genève depuis 1976. Il joue régulièrement en concert en Europe et en Amérique latine, compose pour le cinéma, la télévision, le théâtre, la danse contemporaine et enseigne le saxophone, l’harmonie, l’improvisation et l’histoire du tango à Genève. En concert solo il joue avec des mots (Borges, Pizarnik, Pollini, Juarroz, poètes argentins) et des sons (Arolas, Piazzolla, Gardel, Kohan, compositeurs argentins).

TRIBUNES ROMANDES Vous êtes devenu un saxophoniste reconnu tant par le public que par les médias. Qu'est-ce qui vous a motivé à faire carrière dans la musique ?

Eduardo Kohan J’ai commencé mes études musicales tout petit mais j’ai su que j’allais devenir musicien quand j’ai découvert le jazz et l’improvisation, qui sont à mon avis ce qu'il y a de plus amusant dans la musique, et peut-être dans la vie.

Improviser, c'est avant tout inventer, imaginer, créer sur l'instant. Et pour que le discours ou l'histoire sonore soient cohérents, fluides, expressifs, émotifs, il faut un travail immense, énorme, gigantesque... L'improvisation est un langage... Il faut des années de pratique avant de pouvoir s'exprimer librement, sans effort... Le travail de toute une vie…

Lorsque je joue de la musique, mon objectif n'est ni de convaincre ni d'éblouir (il m'est égal d'être original ou avant-gardiste). Ce que je recherche est un son organique, des sensations, des perceptions, des émotions, un certain état de joie dans le corps… Émouvoir, m’émouvoir avant tout...

TRIBUNES ROMANDES Le tango semble indissociable de vos compositions. Est-ce dû au fait que vous êtes né à Buenos Aires ou y a-t-il d'autres raisons ?

Eduardo Kohan Le tango c’est ma langue maternelle, c’est une musique qui m’accompagne depuis mon enfance et malgré mon manque d’intérêt pour elle au début elle a su m’attendre…

TRIBUNES ROMANDES Vous composez pour le cinéma, la télévision, le théâtre et la danse contemporaine. Est-ce à dire que la pluridisciplinarité est un élément stimulant et qui vous inspire ?

Eduardo Kohan J’aime beaucoup jouer et composer dans des contextes différents, travailler avec des contraintes parfois ça aide, ça pose des limites et nous sommes plus rapidement orientés…

TRIBUNES ROMANDES Parmi vos compositions, vous avez créé une musique pour le Festival de Blois en 1989 "Pour l'arrêt définitif de la Centrale nucléaire de Creys-Malville". L'art engagé est-il une part importante de vous-même ?

Eduardo Kohan En ce qui me concerne je ne crois pas à « l’art engagé ». A l’époque j’avais eu une commande pour le Festival de Blois et vu les conditions du moment, la lutte populaire contre cette centrale nucléaire, le titre m’est venu tout seul.

TRIBUNES ROMANDES Vous êtes également enseignant de musique et musicien de rue. Qu'est-ce que ces expériences professionnelles apportent de plus à votre carrière ?

Eduardo Kohan J’aime bien enseigner, c’est pour moi la meilleure façon d’apprendre. Quand je veux approfondir quelque chose, je l’enseigne.

Et jouer dans la rue, c’est pour moi une expérience essentielle. Nous sommes placés au même niveau que les gens, on nous écoute que si notre musique est bonne, le décor est changeant, les passants aussi et il y a le bruit ambiant. Nous sommes nus, sans les artifices de la scène… Je suis convaincu que c’est l’une des meilleures écoles…Et ça nous apprend l’humilité…

TRIBUNES ROMANDES Que conseilleriez-vous à des jeunes saxophonistes désirant vivre de leur art ?

Eduardo Kohan Marcel Duchamp dans sa lettre à Jean Crotti (en 1952) dit :

…Les artistes de tous temps sont comme des joueurs de Monte Carlo et la loterie aveugle fait sortir les uns et ruine les autres.

…Tout se passe au petit bonheur la chance. Les artistes qui, durant leur vie, ont su faire valoir leur camelote sont des excellents commis voyageurs, mais rien n’est garanti pour l’immortalité de leur œuvre…

…En deux mots, fais moins de self-analyse et travaille avec plaisir sans te soucier des opinions, la tienne et celle des autres…

Interview réalisée par Christiane Seiss - En partenariat avec Art Club Genève

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..