Entretien avec Natascha Sapey du festival Antigel

Natascha Sapey, vous étiez l’attachée de presse pour l’édition 2012 du festival Antigel. Aujourd’hui pour la 3ème édition de cette manifestation, vous êtes responsable des bénévoles.

Ce safari culturel se déroule du 26 janvier au 10 février 2013 dans 20 communes genevoises et St-Julien-en-genevois. Combien de bénévoles sont nécessaires pour que le festival se déroule dans de bonnes conditions ?

Natascha Sapey : Le nombre de bénévoles nécessaires dépend bien sûr du nombre de personnes investies de façon régulière dans les activités du Festival. Son total estimé est d’environ 60 personnes pour 2013.

Est-ce que le bénévolat fait encore recette aujourd’hui ? Recevez-vous beaucoup d’offres d’aide ?

Le bénévolat culturel est relativement prisé surtout parmi les populations estudiantines et retraitées, qui par définition disposent de plus de temps libre et d’un peu moins d’obligations financières. Nous recevons aussi des offres de personnes travaillant partiellement ou à temps plein qui considèrent comme enrichissant de passer certaines soirées à bord d’une aventure culturelle. Ils gagent que des moments artistiquement et humainement insolites voire inoubliables les y attendent. Ils ont raison ! J

Chacun d’entre nous peut-il être un ou une bénévole, ou y-a-t-il des conditions spéciales à remplir ?

Tous sont bienvenus à participer à l’aventure unique d’Antigel. L’amateur de musique, de danse et d’expériences artistiques de toutes sortes à travers le canton représente le « bénévole cible ». La bonne volonté, la flexibilité et l’enthousiasme sont requis : être prêt à donner de son temps et de sa personne de manière à la fois sérieuse et chaleureuse, aimer faire partie d’une équipe, et bien sûr se sentir à l’aise avec l’esprit du Festival.

Quelles sont les activités que les personnes désireuses de vous aider peuvent faire durant la manifestation ?

Avant la manifestation, à partir du 8 janvier, le Festival a besoin d’aide au niveau bureautique (copies, mise sous plis, envoi courrier, etc. ) et logistique (affichage, tournée dans les Communes, pose de flyers, etc).

Du 26 janvier au 10 février pendant le Festival les champs d’activités seront plutôt l’accueil public billetterie, l’assistanat catering = amener et disposer la nourriture prévue aux divers lieux et loges des artistes, la mise en place des buvettes sur les divers lieux, la tenue et le service au bar lors des spectacles comme lors des soirées dancefloor. Sont également recherchés : cinq chauffeurs pour accueillir et véhiculer les artistes internationaux vers leurs divers lieux de performances.

Le succès d’un festival de cette ampleur dépend-t-il aussi et surtout de la qualité et du nombre de bénévoles ?

Certes oui. Le nombre et la qualité d’une équipe de bénévoles va contribuer sensiblement au succès comme à l’ambiance d’un tel événement. C’est pourquoi un bon « casting » de base est primordial, c’est-à-dire un ressenti précis de chaque personne afin de pouvoir l’affilier à la ou aux tâche/s qui lui corresponde/nt au mieux. Créer un festival réussi c’est aussi s’occuper du confort et de la bonne humeur de ses forces vives.

Comment ou qui contacter pour apporter son soutien ?

Pour remplir le formulaire interactif Bénévoles Antigel 2013, il suffit d'aller sur : http://www.antigel.ch/benevoles.html, d’y noter les disponibilités/ heures de libre et les préférences au niveau du type d'activité ainsi que de joindre une photo (dont nous aurons absolument besoin pour la carte/badge). Je me tiens également à disposition pour toute question à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Je me réjouis de rencontrer les futur/res bénévoles Antigel 2013 !

Interview réalisée par Nicolas-Emilien Rozeau – Chroniqueur pour le magazine Tribunes Romandes & Ecrivain

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

 

 

 

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..