Estelle Hughes, la musique illumine ma vie

Tout commence sans même que l’on ne s’en rende compte. Notre passion grandit en nous comme une plante invisible. Nous la nourrissons et elle nous nourrit. En tout cas c’est ce qui s’est passé entre le chant et moi.

Dans notre maison familiale au Cameroun, la musique était comme l’air que l’on respire. Du makossa arrivant du bar d’à côté aux disques de Johnny Halliday dont raffolait ma mère, des cantiques chrétiens de l’Eglise aux chants des contes racontés par mon père, les mélodies de ma vie ont toujours été multiculturelles et surtout omniprésentes car tout le monde chantait et dansait tout le temps. Et puis un jour, une de mes maîtresse d’école m’a dit que j’avais la plus belle voix de la classe.

Ce compliment énoncé avec naturel et le regard de l’adulte tourné vers une enfant assoiffée d’attention ont provoqué un déclic. Ma voix s’est faite angélique sur ‘à la claire fontaine m’en allant promener…’ J’avais quarante camarades de classe, cinq frère et sœurs et parmi tout ce beau monde, la chanteuse, c’était moi.

Aujourd’hui, le chant continue de définir qui je suis. C’est grâce à lui que j’exprime mes émotions, mes convictions, que je raconte ma vie et mes voyages. Le groupe pososhok que j’ai formé avec mon mari est le véhicule de notre idéal métis. Il est important pour moi de relayer en musique cette douce vérité si souvent malmenée : « toutes les vies humaines sur terre se valent et toutes les cultures se complètent et se répondent ».

Lorsque je chante j’adore mélanger les styles, les langues, les rythmes pour voyager et faire voyager. On retrouve dans ‘odyssey’, l’album de Pososhok tellement de langues : du zulu (Afrique du Sud), du bafia (Cameroun), du lingala (Congo) de l’anglais, du français. Nous nous sommes amusés aussi à collectionner les genres : makossa, jazz, rock, folk, chant à capella, etc. Dans cette musique, je retrouve mes voyages en Afrique, en Inde, en Hollande, je vois également mes enfants couleur chocolat au lait et cela me convient énormément.

Pour cette raison, je veux partager la musique partout et avec tout le monde. A l’école où j’enseigne, je fais chanter mes élèves bien que je sois leur professeure de français et non de musique. Je fais partie de la chorale Allégria où j’ai eu la chance de découvrir le classique et le baroque. Pour finir, la dimension spirituelle du chant me manquerait s’il n’y avait pas le gospel et les chants d’Eglise grâce auxquels je prie musicalement.

Le chant illumine ma vie, c’est sûr. Cet art à la force de l’ubiquité et de la flexibilité. On l’emporte avec soi partout et il y a un chant pour chaque situation.

 

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article


Gaelle josseran (03.10.2013 (01:27:18))
C'est une bouteille a la mer mais qu'importe....
Stp Estelle j'ai besoin de toi,je sors de 10ans d'hospitalisation en centre psychiatrique (enorme depression...)
Tu me manques et ce serait formidable de retrouver Elisa aussi...
Et Laurent?
1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..