Vous reprendrez bien une part d’indigestion ! Par Catia D’Amore, thérapeute

Par ici, les poulardes, les faisants, le foie gras et le sanglier! Par là, les chocolats, les bûches, et les panettones ! En avant avec les potions enivrantes avec ou sans bulles, couleur or ou couleur sang. Festoyons ! Festoyons, tous ensemble !

Apprecier un « bon » hamburger, avec sa grosse frite, son ketchup et son coca, et, cerise sur le gâteau, le dessert, peut s’avérer thérapeutique. Comment ?!? Le plaisir que  procure un tel repas, pour autant qu’il soit une exception et non la règle, permet le déclenchement en chaîne de la secretion d’hormones qui nous apportent une sensation de détente, et de sérénité. Le mois de décembre bien entamé, le repas exceptionnel devient plus fréquent. Voici quelques conseils et astuces pour dépasser le syndrome « des dents du fonds qui baignent ».

Votre première alliée sera l’eau. Voici un programme en trois étapes. Première phase, 48h avant les festivités : Tel un sportif qui se prépare pour une compétition importante, hydratez-vous! 2l d’eau par jour au moins. Deuxième phase, en situation : Si vous ne buvez pas d’alcool, vous n’avez pas besoin de boire de l’eau en abondance. Par contre, si votre repas est long, et très arrosé, 1 verre d’eau entre chaque changement de vin, vous permettra de tenir la distance et de garder l’esprit clair. De plus, il vous mettra à l’abri de la « gueule de bois ». Troisième phase, le jour d’après : tel un beaume au cœur, l’eau va vous aider a éliminer vos toxines, notamment la dinde et autres pourvoyeurs de protéines. Puis, si vous avez tout de même un mal de tête carabiné, vous hydrater en abondance pourra peut-être vous éviter l’habituel raccourci au paracétamol.

En aromathérapie, cela fait plusieurs années que le basilic exotique (Ocimum basilicum), me suit lors de dîner gargantuesque, dans une poche ou au fond du sac. Il n’est pas rare qu’un(e) convive m’interpelle pour avoir accès à cette « potion magique », qui rend la digestion facile. A dose physiologique, cette huile essentielle vous aidera à détoxifier et à drainer tous les excès et stimulera votre digestion. Une goutte sur la langue avant ou après le repas, c’est tout ! Si l’idée d’utiliser l’aromathérapie par voie interne vous déplait, l’huile essentielle de lavande vraie (Lavendula augustifolia) fera très bien l’affaire. Pour petits et grands, quelques gouttes en massage sur le ventre faciliteront la digestion.

En phytothérapie, les tisanes ont une place de choix. Leur premier avantage est qu’elles se boivent chaudes, une source de réconfort pour un système digestif en berne. Les grandes surfaces proposent depuis de nombreuses années des mélanges pour l’estomac ou pour le foie et les voies biliaires… Elles sont très bien. Plus spécifiquement, une infusion de feuilles de menthe poivrée (Mentha piperita), agit rapidement sur les nausées, les ballonments et les colites.

Les préparations à base de Pissenlit (Taraxacum officinale), grande plante du foie utilisée particulièrement à la sortie de l’hiver pour le grand décrassage, sera aussi de bon usage. L’effet diurétique et son action sur la production et la sécretion de bile, lui confèrent toutes ses qualités. La fleur de camomille (Matricaria chamomilla), très courante dans les armoires des ménages, est une plante merveilleuse. Comme la lavande vraie en aromathérapie, on peut l’utiliser dans toutes les situations.

Les fêtes de fin d’année, période la moins lumineuse du calendrier où la nature se retire, se recueille, peut être l’occasion pour nous aussi de suivre le mouvement de notre environnement. Laissez le temps prendre son temps… Laissez la magie de la rencontre avec l’autre s’opérer… Elle est présente en chaque instant, partout, pour tous. Bien à vous.

Catia D’Amore, Consultante TRIBUNES ROMANDES et thérapeute agréée APTN & ASCA

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..