Oméga 3 et Oméga 6, de quoi on parle ? Par Catia D'Amore

Quel est le lien entre le réchauffement climatique, la prolifération des algues vertes et nos maladies de société (diabète type 2, obésité, allergies, maladies cardiovasculaires, Alzeimer, cancers…)? Notre alimentation et son mode de production.

Les Oméga 3 et les Oméga 6 sont des acides gras essentiels, essentiels parce que nous ne les fabriquons pas et devons donc les trouver dans notre alimentation. Les Oméga 3 sont des anti-inflammatoires, les Oméga 6 des pro-inflammatoires. Un bon équilibre entre les deux, 1 part d’Oméga 3 pour 5 parts d’Oméga 6, nous permet de bien fonctionner. Ce ratio est le plus important de notre alimentation.

Les Oméga 3 sont l’élément le plus présent dans la nature au printemps, quand les journées sont longues et la lumière du soleil intense. Le règne végétal en regorge, la faune se délecte alors des prairies grasses jusqu’au mois de juin. Lorsque l’été décline, les plantes préparent leurs réserves pour passer l’hiver et assurer la survie des jeunes plans le printemps suivant. Elles fabriquent donc des réserves de sucre, d’amidon et de graisse Oméga 6, quelles stockent dans leur graines.

On situe la naissance de l’agriculture et de l’élevage dans les plaines du Moyen-Orient il y a environ 10000 ans. L’Homme, polyculteur, mélange les plantations, effectue des rotations de cultures. Il utilise les ressources locales, prairies, forêts, rivières… Sur plusieurs millénaires, l’agriculture et l’élevage font usage de la biodiversité.

Depuis l’avènement des monocultures il y a quelques décénies, cet équilibre s’est rompu. Le maïs et la palme que nous produisons en quantité énorme, plus que nos besoins, sont pourvoyeurs d’Oméga 6, 1/55 pour le maïs. Ces 2 produits se retrouvent dans toute notre chaîne alimentaire… Dans l’auge des ruminants, ou sous forme de sucre de glucose pour le maïs. Dans toutes les préparations à base de chocolats, la fameuse pâte à tartiner, partout où il est mentionné huile végétale, pour la palme… L’agriculture intensive, à coup d’engrais et de pesticides, appauvrit les sols. Pire, le développement de la palme se fait pratiquement exclusivement au détriment des forêts primaires de Malaisie, d’Indonésie et d’Amérique du sud. Les terres sont brulées, les animaux malades, notre terrain constamment enflammé, la maladie s’installe.

Depuis 1954, plusieurs prix Nobel, plusieurs études, des milliers d’articles mettent en évidence l’importance de ces deux acides gras essentiels dans leur rôle de médiateur dans toutes les grandes fonctions de l’organisme : inflammation, immunité, reproduction, et sur leur effet sur les mécanismes de l’inflammation et les maladies à composante inflammatoire. Cela fait plus de trente ans que l’on sait qu’il faut prendre en considération ce ratio dans notre alimentation. Mais les Oméga 3 ne sont pas brevetables.

Au milieu du XXème siècle, au sortir de la 2ème guerre mondiale, nous étions 2 milliards d’être humains et à l’aube de la plus grande explosion démographique. Quelques décennies plus tôt un chimiste allemand, Fritz Haber, arrive à synthétiser des formes d’azote assimilables par les plantes. Un puissant engrais qui va fortement augmenter les rendements agricoles. La 2ème guerre mondiale, elle, apportera les pesticides. A cette époque, le ratio Oméga 3-6 est de 5.

En quelques décennies, la biodiversité a laissé la place aux monocultures de masse. Aujourd’hui, maïs, blé, palme, soja et riz occupent à eux cinq plus de la moitié de la surface cultivée. Pour le maïs et le soja, plus 50% de leur production est en OGM. La moitié de cette producion totale sert a nourrir le bétail qui a quitté depuis longtemps les grasses prairies  riches en Oméga 3. Les poissons d’élevage n’échappent pas au système, maïs et soja font partie de leur nourriture. Aujourd’hui notre ratio Oméga 3-6 est de 15 à 25 selon les pays !

Que dire des labels « Bio »? Les grandes enseignes, sentant le vent tourner se sont mises à la production de produits bio… de masse. L’offre comprend des biscuits à l’huile de palme bio! Des œufs avec un coefficient Oméga 3-6 de 1/20, encore plus catastrophique que la production standard! Les composants de bases sont bio, mais produits de façon tout aussi délétaire pour l’environnment et nos cellules.

En France, sous l’impulsion de l’ingénieur agronome Pierre Weill, l’association Bleu-Blanc-Cœur organise, grâce à une démarche de filière et un cadre scientifique solide, une agriculture à vocation santé. Elle propose la réintroduction de sources végétales traditionnelles et riches en Oméga 3 dans l’alimentation des animaux (trèfle, lin, luzerne, lupin). En Suisse c’est l’association Tradilin qui reprend les valeurs de sa cousine française. La visibilité des produits Tradilin, respectueux des sols, des animaux et de l’homme et qui apportent un ratio équilibré d’Oméga 3-6 est pour l’instant confidentielle, notamment en raison des lenteurs administratives. Mais le temps presse.

L’agrochimie, l’agroalimentaire, et la pharmacie, sont les seules bénéficiaires de ce système. La catastrophe humano – écologique n’est pas annoncée,  nous y sommes. Il y a trente ans, 80% de l’argent du ménage servait à la nourriture, aujourd’hui seulement 15 %.

A chacun de vos achats, vous faites usage d’un droit de vote. Lisez les étiquettes! Fuyez les produits préparés ou/et avec de l’huile végétale, derrière ce terme se trouve la palme. D’ici quelques semaines, les grandes enseignes vous proposerons des fraises, ce n’est pas la saison!

Réinvitons nos amis et la nutrition à notre table. Privilégions la qualité à la quantité, les produits de saison et du terroir. Notre assiette, colorée, contient de tout en petite quantité. Réapprivoisez votre sentir, votre toucher. Renseignez-vous sur la provenance, sur la production. Usez de votre curiosité !

Catia D’Amore, Consultante TRIBUNES ROMANDES et thérapeute agréée APTN & ASCA

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..