Chantal Thomass : Les Dessous de la Séduction à Genève

Rencontre avec Chantal Thomass. Nous avons rendez-vous dans le prestigieux hôtel « Métropole »[1] à Genève. Le soleil brille. Mon brushing s'essouffle au rythme de mon pas pressé. Portant les bas de la créatrice et juchée sur des talons aiguilles, en bonne fanatique de mode, je me prépare à rencontrer une icône. Le succès de la marque n'est pas un hasard...J'ai acheté ce collant il y a quelques années déjà et en plus d'être un des rares à ne pas se filer au bout de deux jours, il est le seul qui m'attire assurément des compliments spontanés. Plaire sans vulgarité, amuser sans l'air de rien, attention la philosophie de Madame Thomass s'attrape en portant ses créations...

Il est 15 heures, je trépigne d'impatience et me répète en boucle :

"act like you belong". Nous sommes accueillis très chaleureusement par Alexandre Foucault qui gère l'organisation de l'évènement[2]. La ponte de la mode est en interview tout l'après-midi et nous attendons notre tour. Sera-t-elle froide, glaciale à la manière de l’héroïne du film « Le Diable s’habille en Prada » ?

Non…C’est en toute élégance et simplicité que cette grande dame nous reçoit dans sa suite. Chevelure  de jais, bouche carmin, toute de noire vêtue, la créatrice ne déçoit pas, elle est exactement telle qu’on la décrit : sophistiquée et d’une classe folle, la gentillesse et le sens de l’humour en plus. Mes yeux aguerris de fashionista repèrent de suite à ses pieds les dernières bottes vernies de Chanel.

Plus tard, lors de l’event organisé par le groupe « Chantelle » pour le magasin Globus, la styliste présente ses dernières créations. Le décor est planté : Sur un fond de mur matelassé rose pâle, sa dernière collection s’affiche avec insolence et style. Des flyers aux allures ludiques de jeux de carte sont posés nonchalamment sur des tables « esprit boudoir ». Tapis, fauteuils, rien n’est laissé au hasard, guère étonnant sachant que l'artiste vient de redécorer un hôtel sur le thème des sept péchés capitaux.

Sensuelles à l’extrême, le rouge, rose et noir sont les couleurs des pièces les plus osées, corsets, guêpières et portes jarretelles s’offrent aux regards d’ores et déjà séduits. Simplement féminins, des dessous de « tous les jours » sont également exposés avec quelques détails impertinents tels des nœuds noirs sur fond nude ou des plissés bien disposés.

Amour du détail, organisation sans faille, Chantal Thomass, perfectionniste, veille à ce que chaque mannequin soit parfait. Talons vertigineux, chignons oversize, celle que l’on nomme « la papesse des dessous de luxe » dépose son goût exquis à la manière d’un parfum délicat jusque dans la bande son, alternant musique de cabaret, générique de « Sex and the City » et musique lounge.

Les modèles ne sont pas comme celles des podiums, parfois simples squelettes réduits au rôle de portes manteaux, bien que minces et grandes, ses filles restent humaines et se caractérisent par un charme particulier, très parisien. Pas de blondes dans ce défilé, rousses, brunettes et noiraudes ont la part belle. Non passives, je suis frappée par leurs jeux d'actrice savamment travaillé : regards soutenus vers chacun des spectateurs, sourires mutins lancés au public.... L’effet magique opère. Une coupe de champagne dans une main, un canapé délicat dans l'autre, chacun savoure ce show de délicatesse. Dans le train, sur le chemin du retour, dans le bruit et la vulgarité de la ville, je me dis que je reprendrai bien une coupe de rêve, pétillante s'il-vous plaît ! En attendant de voyager dans l'une des nombreuses boutiques de la marque, je peux aussi toujours faire un tour au rayon lingerie du Globus de Genève.

 



[1] Swissôtel Métropole, 34 quai général Guisan, 1204 Genève.

[2] Project Manager Suisse Romance pour MEDIAPLANET GROUP SA

 

Zenia Boulat – Chroniqueuse Mode pour le magazine Tribunes Romandes & auteure de Zenia relooking

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..