Les « it-girls » ou la décadence des muses

Olivia Palermo, Alexa Chung, Poppy Delevingne, Miroslava Duma sont aux fashionistas les grands crus des œnologues, des incontournables que l’on ne peut décemment ignorer. Le style est leur choix de carrière. Être invitées à toutes les fashion week, se voir proposer le titre d’égéries, devenir les représentantes « in » et prestigieuses d’une collection spéciale, ces icônes modernes exploitent au maximum leur image. Dans le même genre d’idées, « New Icons », la nouvelle collection capsule lancée par H&M, s’inspire de la garde-robe des mannequins du moment et pose ces dernières en muses, cependant, en quoi leur succès est-il légitime ? Qu'ont-elles accompli pour mériter d'être érigées en exemple ?

En effet, que se cache-t-il derrière la mouvance "it-girls"? On a beau creuser,  force est de constater que ces femmes font de l'apparence une véritable fin en soi au lieu d’un moyen au service d’une idée, d'un message ou encore d'une philosophie de vie, sans les accuser de ne pas avoir participé à la découverte d'un nouveau vaccin, la mode devrait être reliée à une certaine forme de culture. Dans un monde idéal, celle-ci tendrait à se démocratiser et non à se cloisonner chez les élites, car ces fameuses "it-girls", rassurez-vous, n'ont pas de style personnel mais achètent bel et bien la panoplie complète pour en faire la promotion. La notion de charisme même disparaît au profit de l’image pour l’image. Depuis quand le style meurt en tant que moyen d'expression pour s'imposer en produit marketing ?

De tout temps, des muses ont existé et si leur beauté était pour beaucoup à l’origine de leur succès, elle n’en était jamais l’unique raison, il fallait à une époque, avoir une capacité de réflexion, de la conversation, une passion, une personnalité et sinon tout du moins, un talent même s’il était de l’ordre du « show ». Bref, le style découlait de l’essence d’une personne ou de ses performances, que ces dernières soient moyennes ou excellentes, peu importe, le support physique endossait un rôle de messager distrayant ou porteur et ne se suffisait pas à lui seul.

Au fond, le terme même de « it-girls » choque, des pantins acceptent d'incarner le rôle de purs produits marketing et savent qu’elles ont pour destin, comme tout « it » de passer du statut de top à has been. Peut-on vraiment blâmer ces riches oisives de faire de leur vide un concept? Doit-on s’inquiéter du fait que des anorexiques faisant la promotion de marques inaccessibles sans autre but que de paraître soient les modèles des adolescentes d’aujourd’hui ? Oui, mais sans doute devrions- nous surtout remettre en question une société, qui au comble de son individualisme atteint l’apologie du culte de la vacuité, une société qui finalement, choisit bien ses modèles.

                                                                                                                                                                            Zenia Boulat, bloggeuse mode et auteure des "chroniques mode de Zenia" http://zeniarelooking.blogspot.ch/

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

photo prise par ZUZANNA ADAMCZEWSKA-BOLLE

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..