Monter les marches

monter_des_marches_zenia_boulatLe festival de Cannes est venu nous le rappeler comme chaque année de façon évanescente et fastueuse, l'humanité aime se raconter des histoires, crues, dures, belles, romantiques ou fatalistes, ces contes modernes ou antiques remis au goût du jour des problématiques actuelles sublimeraient la réalité grâce au prisme de l'écran et à l'œil catharsis du spectateur.

J'ai admiré avec vous les stars dans leurs robes magnifiques gravir les marches telles des heureuses figures de beauté internationales, autant d'oiseaux rares et moins rares qui se pavanent pour le seul plaisir d'éblouir. "Des étoiles" pour la plupart éphémères mais qu'on aime à regarder filer sous nos yeux de façon spectaculaire. Le tapis rouge serait-il devenu le décor d'un panthéon renaissant ?

Faire son cinéma. Est-ce bien à propos ? Vanités des vanités sans doute, dans le sens ecclésiastique du terme. Ces acteurs cependant, sont quelque part aujourd’hui bien plus nos ambassadeurs que les politiques ou autres modèles auxquels plus personne ne s’identifie, sauf lorsqu’ils cèdent, ayant compris l’enjeu, à la vedettisation ambiante. Quant aux films, ils représentent, nous en déplaise, une époque qui nous appartient.

Une époque où chefs-d’œuvre et navets cohabitent joyeusement, une époque où la démagogie et le scandale gagnent plus en palmes et en oscars que les véritables joyaux qui n’arrivent que rarement jusqu’à la nomination, une époque où poules de luxe et autres jet-setteurs sont érigés au rang de demi-dieux, une époque qui a besoin d’aduler des modèles fragiles alors que le monde se débat, une époque qui finalement ressemble aux autres.

Humanité étrange et touchante qui se met en scène indéfiniment ne craignant pas la redondance comme dans une cynique mise en abyme qui tournerait en boucle autour d’elle-même et continue sa rotation grâce à l’impulsion du moteur puissant de l’insidieuse séduction. Narcisses, levons nos têtes ! Le degré de divertissement d’une société est-il le symbole de sa civilisation ou de sa décadence ?

Libre à nous de réfléchir à la question et de dérouler un tapis dont nous inventerons la couleur, à tous les joyaux cachés, diamants bruts, qui n’ont jamais obtenu la reconnaissance méritée et ne la recherchent pas d’ailleurs, à tous ceux qui sont trop humbles pour oser le fouler, à ceux, qui, la tête dans les étoiles, les vraies, montent les marches de l’univers.

                                                                                                                                                                            Zenia Boulat, chroniqueuse mode et bloggeuse auteure "des chroniques mode de Zenia"

http://zeniarelooking.blogspot.ch/

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

 

 

 

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..