Le polyamour : comment s’affranchir du modèle monogamique imposé par la société? Par Thierry Dime

De plus en plus de femmes revendiquent aujourd’hui la possibilité de vivre pleinement leurs amours multiples (polyamour) et de s’affranchir des règles imposées par la société.

Corinne, une de mes amies proches, vit actuellement une relation amoureuse avec 3 hommes. Elle est en ménage avec Marc depuis 8 ans et entretien 2 autres relations. Lorsqu’elle a rencontré Marc, elle l’a informé de son mode de vie et de son incapacité à avoir une relation exclusive avec un seul homme. Pour Corinne, l’amour unique est un mythe et le prince charmant, une grande blague. Avec chaque homme de sa vie, elle tisse des liens uniques et forts.

Parfois, ce sont des liens affectifs et amicaux, d’autres fois passionnels ou seulement sensuels. Mais ce ne sont en aucun cas des histoires d’un soir car le sexe pour le sexe n’est pas au cœur des choses. Corinne est heureuse, épanouie et n’a aucune gêne à parler de sa situation amoureuse.  Cela m’a d’ailleurs toujours intrigué et je me suis posé la question de savoir pourquoi les hommes pouvaient se permettre d’entretenir plusieurs relations mais pas les femmes ? Était-ce un problème de société ou juste un problème d’éducation. Moi je dirais plutôt, les deux.

Ainsi, on se rend compte par exemple que les  infidélités des hommes sont tolérées, voire même acceptées par notre société alors qu’une femme agissant de la même manière sera considérée comme une prostituée. Y-aurait-il deux poids deux mesures pour un même comportement ? Les hommes seraient-ils si différents des femmes ? Leurs vies ne tournent-elles pas autour des mêmes dimensions  personnelle, relationnelle, professionnelle et parentale ? Leurs besoins ne sont-ils pas sensiblement les mêmes c’est-à-dire survivre, aimer, être aimé et s’épanouir ?

Heureusement que l’émancipation des femmes est entrain de bousculer les conventions établies.  En effet, loin de l’échangisme centré sur l’acte sexuel ou du libertinage qui évacue la fidélité, le polyamour pose la question de la liberté du couple et de la réalisation de soi.

Dans le polyamour, celui qui « subit » va s’apercevoir que lui aussi peut exercer sa liberté. C’est plus facile d’accepter la liberté de l’autre quand on peut jouir de la sienne. La réciprocité et l’authenticité distinguent le polyamour de l’adultère.

En quittant les sentiers battus du couple monogame, les polyamoureux s’engagent dans un défi audacieux souvent réprouvés par les autres. L’entourage, c’est l’enfer car certains proches digèrent mal le mode de vie de Corinne, à commencer par ses propres parents.  Le plus absurde de la situation est que l’on soit plus choqué de dire qu’on aime plusieurs personnes, que d’avouer avoir trompé son mari. C’est le monde à l’envers !

Le débat n’est pas de porter un jugement moral sur ce qui relève de la liberté de chacun. On peut considérer simplement le polyamour comme une façon non traditionnelle de vivre ses sentiments. Il est également une occasion de remettre en question le modèle dominant du couple monogame qui au vu des statistiques sur le divorce et l’adultère, bat de l’aile. C’est aussi peut-être un nouveau code amoureux à découvrir mais qui doit être adapté à chacun car le polyamour n’est possible que si les personnes ont une estime et une confiance en elle très solide.

Thierry Dime/ Directeur de publication

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..