Sommes-nous tous « Cyberaddict » ?

L’addiction est un problème que l’homme a connu depuis des siècles. Le terme « addiction » suppose un attachement nocif à une substance ou une activité, drogues, alcool ou jeux d’argent, ce sont là les principales « catégories » auxquelles on peut tendre à une addiction.

Or, depuis une quinzaine d’années, l’informatique est entrée dans nos foyers. On a commencé à avoir un ordinateur dans le coin « bureau » de l’appartement puis vu que l’on avait besoin d’augmenter le rythme d’utilisation de cet outil « magique » qui révolutionnait les paiements et l’écriture des lettres, on en a acheté un deuxième, puis un portable pour pouvoir l’utiliser en déplacement et ainsi de suite.

On a laissé la poste gérer notre courrier et on a commencé à utiliser le courriel. On a commencé par un ou deux mails par semaine car cela nous faisait gagner du temps, puis on s’est gentiment laissé convaincre qu’on pouvait utiliser l’email pour remplacer pratiquement tous les courriers professionnels…

A tel point qu’on est peut-être submergé aujourd’hui… Tout ceci a contribué à faire de nous, ou à faire naître en nous, de nouvelles addictions. En effet, depuis l’ère informatique, on est sujet à beaucoup plus de pratiques addictives tout en sachant que celles-ci sont presque « anodines » à première vue… Avoir une addiction à internet ou à ses emails, ce n’est pas « nocif » au sens propre du terme car on ne met pas sa santé en danger en effectuant ces opérations, à l’instar de la drogue dur ou de l’alcool, où, finalement, on a une « preuve » de leur nocivité…

Ainsi, on voit apparaître depuis quelques années des centres dans les hôpitaux qui se spécialisent dans l’addiction des années 2000, à savoir tous ce qui est informatique… Que cela soit les jeux d’argent en ligne, les jeux vidéo, les emails ou encore plus vastement d’internet !

C’est un réel problème aujourd’hui et cela va l’être encore pendant de nombreuses années avant que le public comprenne qu’il y a un risque de cyberdépendance. Ceci ne concerne pas que les jeunes et leurs jeux en ligne, mais aussi les adultes avec leurs email, les Smartphones et bien d’autres…

Notons tout de même que ces dépendances peuvent causer de réels problèmes physiques à long terme : baisse de la vue, maux de têtes, maux de dos, insomnies etc...

Comment savoir si on est dépendant ? Là réside peut-être tout l’enjeu de la question… Isolement social, plus de temps pour voir sa famille et ses amis car on a « des choses à faire sur l’ordinateur » quand bien même on ressort d’une journée complète devant cette machine.

Il ne faut pas oublier que dans certains pays, ces addictions peuvent, dans des cas extrêmes, conduire à la mort ! On a tous entendu déjà plusieurs fois la mort de jeunes gens décédés devant leur écran en Corée du Sud ou au Japon. Oubli de manger, oubli de dormir et ceci pendant plusieurs jours peut entrainer la mort.  Il s’agit évidemment de cas extrêmes, mais il est peut-être temps que l’on comprenne que l’on n’est pas à l’abri de tout tant qu’on reste chez soi. C’est là aussi que peut résider ce que l’on pourrait appeler « le mal moderne ».

Ce qu’il peut être important de faire, c’est de prévenir les générations futures. Un enfant aura plus de mal à gérer une telle addiction qu’un adulte et celle-ci aura plus d’impact sur lui s’il commence sa vie avec une addiction qui le pousse à l’échec scolaire ou à l’isolement social.

Romain Wanner- rédacteur en chef des Tribunes Romandes

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..