Pourquoi oublie-t-on ?

Cela nous arrive à tous… Perdre une idée, ne pas se souvenir d’une tâche à réaliser le lendemain ou encore simplement oublier de ramener le pain qu’on nous avait demandé auparavant… Selon les spécialistes, il faut différencier l’oubli et la distraction ; en effet, si l’oubli est le fait d’omettre quelque chose, la distraction a une connotation bien plus liée à l’attention.

Il peut être intéressant de se rappeler que notre cerveau programmé pour oublier ce qu’il ne juge pas très utile. En contrepartie, nous faisons en sorte de nous souvenir de ce qui nous touche et de ce qui nous intéresse. Ainsi, une personne connaîtra peut-être par cœur les noms des joueurs d’une équipe de foot mais n’arrivera jamais à nommer son voisin.

Comme on me le disait à l’école, pour apprendre, il faut répéter. Pourquoi ? Lorsque l’on reçoit une nouvelle information, le cerveau la lie avec une information existante. Si on ne se sert pas de cette nouvelle donnée, le cerveau ne va pas se rendre très souvent dans ce coin là et ainsi, lorsqu’on va tenter de la rechercher, il y a de fortes chances que l’on n’y arrive pas. En revanche, la répétition va permettre à notre matière grise de tisser d’autres liens avec cette info et ainsi nous donner d’autres chemins d’accès dont il se rappellera.

Certaines personnes ont la rancune tenace et ainsi n’oublient pas au fil des ans une mauvaise expérience. D’autres, au contraire, préfèrent supprimer tout simplement un moment désagréable. Cette différence est liée à plusieurs choses dont à la personnalité de chacun.

Aujourd’hui, on parle de plus en plus de la maladie d’Alzheimer. A peine un petit trou de mémoire pointe son nez et on vous sort « Oulah, c’est Alzheimer qui commence… ». Cette maladie devient un peu la cible des médecins. En effet, selon certaines études, la maladie va toucher toujours plus de gens au fil des années. Pourquoi ? On ne sait pas exactement…

Peut-être est-ce le stress… On est beaucoup plus stressé aujourd’hui qu’il y a vingt ans et on sait qu’une vie stressante a un impact sur le cerveau, sur la mémoire ainsi que sur la vieillesse… Mais cela peut provenir de notre alimentation, de notre manque d’activité physique ou de substances présentes dans notre environnement. Très concrètement, on n’est sait encore trop peu sur la maladie.

Tant pour la maladie d’Alzheimer que pour la survie de la mémoire en général, il y a des choses qui influencent nos souvenirs. On a pu constater que, d’une manière générale, une personne qui avait une activité demandant de la réflexion avait moins de chance d’avoir des trous de mémoire mais aussi moins de risques de développer un Alzheimer. Un joueur d’échec, une personne qui aime les mots croisés ou la lecture, un polyglotte, tout ceci entrainerait notre cerveau à fonctionner au mieux le plus longtemps possible…

Le sommeil est aussi une composante importante de la mémoire ; on a tous entendu une fois ou l’autre : « mets tes cours sous ton oreiller le soir, tu t’en souviendras le matin ». Malheureusement, ce n’est pas exactement comme cela qu’on s’en souvient le mieux… J’ai testé ! En fait, il est possible de mieux se rappeler de ce qu’on vient de lire et d’apprendre si on dort « dessus » (au sens figuré, donc après avoir fait l’effort de lire et de comprendre)…  Des études ont montré que même une sieste permet d’augmenter la concentration et la mémoire  durant les minutes qui suivent notre  réveil…

Mais, malheureusement, il n’y a pas de réelles preuves que des médicaments « pour la mémoire » ou des compléments alimentaires, dont la télévision arrive à nous vanter les bienfaits, fonctionnent concrètement.

Enfin, si vous avez dans votre entourage une personne souffrant de trous de mémoire à répétition ou un conjoint distrait, donnez-lui plutôt un bloc de Post-it… Ce n’est pas très médical, mais ça marche !

Quant à Alzheimer, faisons confiance à la recherche pour trouver un traitement dans le futur…

Romain Wanner- rédacteur en chef des Tribunes Romandes

Copyright © TRIBUNES ROMANDES - Tous droits réservés

Partager cet article

1000 caractères restants
Antispam Rafraîchir l'image

DOSSIER

Comment aborder un sujet aussi sensible que le suicide ?

Les experts de la prévention, les professionnels de la santé ou du social, tous s’accordent sur un point : il faut parler du suicide. Mais la thématique est délicate, et il faut la traiter avec prudence, sans banalisation ni stigmatisation. Du 1er au 12 novembre,...   A lire..

INTERVIEW

Entretien avec Didier Mourron, par Nicolas Emilien Rozeau

Si la définition de l’artiste pouvait se dessiner, alors sous les traits de Didier Mouron naîtrait Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Didier Mouron. Qui est Didier Mouron ? Un artiste, certe...   A lire..

EVASION

Contrées authentiques au Yunnan et dans le Nord du Vietnam

Tout au long de son histoire, la Chine a toujours été une superpuissance d’Asie. Et pas seulement question richesse et force: la diversité culturelle et géographique a toujours été unique et les Chinois ne vivent pas sur...   A lire..

EDITORIAL

Faut-il savoir cuisiner pour manger « équilibré » ?

C’est la grande mode du moment, parler de l’alimentation « saine ». On tente de bannir de nos assiettes la graisse, le sel, le sucre, mais pour les remplacer par quoi ? Je ne vais ...   A lire..

100% FEMME

La couleur des sentiments, roman de femmes extraordinaires

Alors que tout le monde se précipite dans les salles obscures pour découvrir le nouveau film de Tate Taylor, La couleur des sentiments (The Help en version originale), moi, je me bouche les oreilles et je plonge dans le roman qui l’a inspiré. Co...   A lire..

VOS DROITS

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre?

Je souhaite acquérir un appareil électroménager par internet et je suis tombé sur un site qui me propose une réduction de 40%. Comment puis-je être certain que ce site n'est pas un leurre? Existe-t-il un organisme européen (ce site de vente n’est pas basé en suisse) que je peux contacter afin d'avoi...   A lire..

Santé et bien-être

Le choix du féminin

Les tendances des dernières fashion weeks parlent d’elles-mêmes. Sur la scène de la mode actuelle, le féminin brille sou...   A lire..

SPOTLIGHT

Comprendre et désamorcer la violence chez les jeunes

Violaine Martinella-Grau, appointée à 80% à la gendarmerie vaudoise, a fait de son expérience de terrain un riche terreau qu'elle cultive avec passion. Psychologue du travail, formatrice pour adultes et professeur vacata...   A lire..